Françoise Chatel de Brancion est décédée le 2 octobre 2006 à l'âge de 90 ans.

Elle a fait preuve tout au long de sa vie d'un grand dévouement aux autres.

Chatel-small

Dès 1968 et pendant 13 ans, cette mère de sept enfants assure la responsabilité de l'enseignement dispensé aux enfants malades de l'hôpital Foch. En 1971, elle entre au conseil municipal du député-maire Georges Gorse, d'abord comme conseillère municipale, puis de 1983 à 1989 comme maire adjointe.

On lui doit en 1983 la création de Boulogne informatic-club et celle de l'ANRABB pour les nouveaux retraités et assimilés.

Docteur ès lettres et angliciste, elle est surtout à l’origine en 1980 de la fondation de la mini-université, rebaptisée Forum universitaire en 1997.

Cette femme exceptionnelle, brillante et chaleureuse a ainsi donné vie, grâce au soutien de la municipalité, à son rêve d'une «université libre», ouverte à tous, sans conditions d’âge ou de niveaux d’études, au sein de laquelle conférenciers et auditeurs essaient de mieux comprendre le monde grâce à des cours d’histoire, de géopolitique, de philosophie, de sciences... et qui compte aujourd'hui plus de mille adhérents.

En 1989 elle cède la direction du Forum universitaire, puis en 1995, à son départ de Boulogne-Billancourt, elle en abandonne la présidence tout en continuant d’y assurer des conférences et des séminaires de littérature anglaise. 
Retirée en Seine-Maritime, Françoise Chatel de Brancion a été maire de son village, Neuf-Marché, où elle donnait également des cours de littérature. 
Elle était officier de l'ordre du Mérite.

Dominique de Faucamberge
Rédactrice en chef
Boulogne-Billancourt Information

(BBI - Nov. 2006)

 

L'hommage de Sylvie Petin :

Parce que c’était Elle.

Il fallait être Françoise pour créer en 1980, ce qui est désormais un des fleurons de la vie culturelle de Boulogne, le Forum Universitaire.

Alors maire adjoint de Boulogne, Françoise fit cette proposition à Georges GORSE, notre maire d’alors et elle se lança avec sa passion et sa détermination ... et cela marcha... parce que c’était Elle.

L’image qui me vint à l’esprit pour préparer ces quelques mots d’hommage mais surtout d’amitié , c’est celle d’une lumière ou d’une flamme qui éclaire et qui réchauffe, débordante d’énergie, de gaieté et de mouvement.

Françoise, une Lumière, une Flamme qui éclaire.

La volonté de Françoise, en concevant le Forum Universitaire, était de créer un lieu où chacun, quelque soit son origine sociale, son âge ou son niveau d’études, pouvait apprendre ... apprendre pour mieux comprendre le monde, comprendre ses traditions, ses interrogations, son évolution.

Les plus grands de nos penseurs contemporains vinrent, convaincus comme elle que le partage du savoir est, sans doute, une des caractéristiques de l’Espèce humaine.

Yves COPPENS, Jacqueline de ROMILLY, Jean BERNARD, Hubert REEVES, Axel KAHN, Paul RICOEUR, Edgar MORIN, Joël de ROSNAY, Jacques ATTALI ... et tant d’autres, sont venus nous éclairer, nous faire partager leur savoir.

Françoise, une Lumière, une Flamme qui éclaire,

mais aussi

une Lumière, une Flamme qui réchauffe.

Transmettre le Savoir

Partager le Savoir

Discuter le Savoir

dans un climat de confiance que Françoise savait mettre ; confiance absolue, confiance totale, fondée sur le respect de l’Homme en tant qu’Homme ! fondée sur le respect de tout Homme !

Françoise, une Lumière, une Flamme qui éclaire

Françoise, une Lumière, une Flamme qui réchauffe

Sylvie Petin

Hommage à Françoise CHATEL de BRANCION, fondatrice du Forum Universitaire

dit lors de la cérémonie d’obsèques, jeudi 4 Octobre 2006 à Neuf Marché (76220)