Portrait d'une association

(BBI - octobre 2002) 

À l'image du forum romain antique, le Forum Universitaire est un espace de discussion. 
L'actualité, les bouleversements sociaux font partie de la réflexion proposée aux adhérents, au même titre que l'approfondissement des connaissances dans des domaines aussi variés que l'Histoire, l'Art, les civilisations, les langues, la politique, les religions, la Philosophie, la Science ou le Cinéma. 
Sur tous ces sujets, le Forum invite les meilleurs spécialistes qui présentent leur point de vue au public boulonnais et suscitent le débat.

 

Entretien avec Jean-Claude Cusset, 
président du Forum Universitaire

Comment est né le Forum Universitaire ?

L'association porte le nom de Forum Universitaire depuis 1997. Lors de sa création, en 1980, elle s'appelait la Mini-Université. Son nom a changé, mais son objectif est resté le même : l'acquisition de connaissances pour le plaisir du plus grand nombre. 
J'ai découvert l'association en tant qu'auditeur. J'ai exercé les fonctions de trésorier. Et, en mai 2001, j'ai été proposé et élu président au cours de l'Assemblée Générale annuelle.

Quelle a été l'évolution des adhérents ?

Aujourd'hui encore, l'orientation " culture pour tous " constitue la règle. 
Avec le soutien de la ville, le nombre d'adhérents n'a cessé d'augmenter. La plupart sont retraités. 
Cela étant, le public s'est diversifié, notamment grâce aux conférences et tables rondes qui ont lieu en soirée. Les lycéens, déjà présents au Ciné-Club, s'intéressent à nos colloques dans le cadre de leurs études. 
De manière générale, les auditeurs n'hésitent pas à nous communiquer leurs observations. Je le perçois comme un bon moyen de jauger le climat de confiance qui règne dans l'association.

Vos projets ?

Nous étudions l'idée d'un café anglais sur le modèle du café philosophique mensuel. Il pourrait être complémentaire des séminaires de langues où le niveau de conversation est assez poussé. 
Par ailleurs, le site Internet de l'association est en cours de construction. Peut-être mettrons-nous en ligne des résumés de tables rondes ou de conférences. 
L'idéal serait d'éditer l'intégralité d'un cycle de conférences, mené par différents intervenants.

L'avis d'un auditeur, Pierre Loustau


Qu'est-ce qui vous amené au Forum Universitaire ?

Il y a 14 ans, j'habitais à proximité de la Salle des fêtes. Les conférences s'y tenaient. J'étais donc directement informé du programme. C'était pratique. Je m'y rendais régulièrement avec mon épouse.

Quels sont vos centres d'intérêt ?

La Littérature, l'Histoire et surtout la Philosophie. Avec l'arrivée des séminaires bimensuels, je suis devenu assidu. J'ai une formation de juriste et d'expert-comptable.
Mon goût pour l'Histoire des Idées et leur évolution m'a toujours incité à lire. Ce milieu m'a permis de donner corps à ma démarche.
L'orientation et la réflexion en groupe permettent de ne pas s'aventurer seul sur le chemin des idées. 
Suivre un séminaire facilité l'acquisition des connaissances : les gens y participent activement, des discussions s'engagent. En principe, nous réfléchissons préalablement aux sujets. Certains adhérents viennent seulement pour le plaisir d'échanger des idées. On y passe un bon moment.

Assistez-vous aux conférences ?

Oui. Les intervenants sont de " grands ténors ". Paul Ricoeur, philosophe contemporain, a animé un cycle. C'était extraordinaire. 
Actuellement, Odon Vallet intervient en tant qu'historien des religions. Ce thème m'intéresse moins, mais je ferai sans doute des découvertes en Sociologie et en Histoire.

Boulogne-Billancourt information - octobre 2002 

Odon Vallet, conférencier au Forum Universitaire de Boulogne-Billancourt, la "Rolls des universités populaires de la région parisienne". 
(L'Express - octobre 2001)