Constitution européenne : " Pour" ou "Contre "

(BB Sortir - mars 2005) 

Après les Espagnols en mars dernier, le 29 mai prochain, c’est au tour des Français de se prononcer par référendum pour ou contre la Constitution. Mercredi 20 avril, le Forum universitaire invite Jan Tombinski, ambassadeur de Pologne en France, ainsi que Philippe Moreau Desfarges et Jacques Généreux. Ces deux spécialistes, auteurs d’ouvrages et professeurs, confrontent leur point de vue.

 

Pour
Philippe Moreau Desfarges
« Notre planète est aujourd’hui emportée par les mutations de la mondialisation. L’Europe, qui fut, pendant des siècles, le centre et le moteur du monde, se découvre un continent parmi d’autres. Les enjeux de sécurité se mondialisent eux aussi et l’Europe doit prouver sa capacité à assumer ses responsabilités. 
Le projet constitutionnel offre une réponse européenne à ces bouleversements profonds toujours en cours. La Constitution, si elle est adoptée :
- assurera la cohérence de l’Union européenne. Celle-ci, dotée de la personnalité juridique, sera une entité globale, se dotant progressivement d’une politique étrangère et de défense commune,
- organisera un contrôle démocratique respectueux de la complexité de l’Union européenne. La loi européenne sera adoptée par le Conseil, représentant les gouvernements nationaux, et le Parlement européen élu par les peuples ; les parlements nationaux pourront bloquer tout projet étendant abusivement le domaine de l’Union,
- développera la gouvernance de l’Union, avec un président élu par le Conseil européen et un ministre des Affaires étrangères. L’Union aura donc des porte-parole,
Il ne faut jamais oublier qu’une Constitution n’est qu’un instrument définissant un système politique. C’est à ceux désignés dans ce cadre qu’il appartiendra de mettre sur pied les politiques économiques et sociales nécessaires. »

*Philippe Moreau Desfarges est ministre plénipotentiaire, codirecteur du RAMSES à l’Institut français des relations internationales (IFRI) et professeur à l’IEP de Paris. Il vient de publier "Constitution européenne, voter en connaissance de cause". Éditions d’organisation.

Contre
Jacques Généreux
« Ce texte est une insulte à la démocratie : il détermine à l'avance une orientation ultralibérale des politiques économiques et sociales. Une Constitution ne devrait déterminer que le cadre institutionnel qui permet aux citoyens européens de choisir, au fil du temps, l'orientation plus ou moins libérale de ces politiques.
Ce texte est une injure au bon sens économique et géopolitique : il organise l'impuissance de l'Europe dans la compétition mondiale avec des puissances nationalistes fermement déterminées à, et armées pour, défendre leurs intérêts. L'Union est la seule entité politique au monde qui s'interdit dans sa Constitution l'usage de tous les instruments de politique économique ou industrielle : emprunts, déficit, protection douanière, aides publiques, taux d'intérêt, etc.
Ce texte est la porte ouverte à l'Europe de la guerre économique permanente, du dumping social et des délocalisations. Alors que l'entrée de dix nouveaux pays où la main d'œuvre est quatre ou cinq fois moins chère qu'à l'Ouest exigeait une stratégie d'harmonisation progressive du droit social par le haut, celle-ci est explicitement interdite (art. 210) !
Au total, cette Constitution est anti-européenne. Elle marque la victoire de tous ceux qui ont toujours combattu le projet d'une Europe puissance politique et préfèrent une simple zone de libre échange, sous protectorat militaire américain. »

*Jacques Généreux est professeur à l’IEP de Paris et membre du Conseil national du Parti socialiste. Auteur de plusieurs ouvrages d’initiation à l’économie et d’essais engagés, il vient de publier : "Manuel critique du parfait européen. Les bonnes raisons de dire " non " à la Constitution" Seuil. 168 pages, 12 €. Il est également chroniqueur dans le magazine Alternatives économiques et sur France Culture.


Où, quand, comment ?
Table ronde : Regards croisés sur la Constitution européenne 
Avec Philippe Moreau-Desfarges et Jacques Généreux, professeurs à l’IEP de Paris et Jan Tombinski, ambassadeur de Pologne en France.

En savoir plus
www.constitution-europenne.fr
www.info-europe.fr

Le Centre d’information sur l’Europe répond à vos questions de 14h à 17h, du lundi au vendredi au 01 53 85 44 00.
Le service Europe direct de la Commission européenne répond à vos questions au 00 800 6 7 8 9 10 11.